Accueil   Crédits   Plan du site   ©          
  Introduction     Biographie     Exposition     Témoignages     Découvertes     Ressources     
BibliographieLexique : A - B - C - E - H - M - N - P - R - S - T

Lexique

Plasticiens

Le mouvement dit des « Plasticiens » émerge à Montréal vers 1955. Dans un manifeste publié lors d’une exposition au café l’Échouerie, les artistes signataires, Jean-Paul Jérôme, Louis Belzile, Rodolphe de Repentigny et Fernand Toupin revendiquent une peinture abstraite objective. Ils rejettent le côté spontané et expressif de la peinture en faveur d’une recherche sur les formes géométriques, les couleurs pures et l’espace à deux dimensions. Dès 1959, on parle de la seconde génération des Plasticiens menée par Guido Molinari et Claude Tousignant. Avec Jean Goguen et Denis Juneau, ces artistes ne forment pas véritablement un groupe mais ils se rallient autour de leur intérêt pour l’espace vibratoire et la dynamique de la couleur. (MFB)

Pop Art

Le terme Pop Art est l’abréviation du terme anglais Popular Art ou art populaire. Mouvement né en Angleterre au début des années 1950, il prend de l’ampleur aux États-Unis dans les années 1960. Comme son nom l’indique, le sujet de l’œuvre est en lien direct avec la société de consommation. Il est caractérisé par l’utilisation d’images provenant de la publicité, des affiches, des bandes dessinées, du cinéma ou des représentations populaires. (MFB)

Prisme d'yeux

Prisme d’yeux est un groupe d’une quinzaine d’artistes fondé sous l’impulsion du peintre Alfred Pellan afin de contrecarrer l’influence grandissante du groupe des Automatistes. Dans leur manifeste publié en février 1948, le texte rédigé par Jacques de Tonnancour énonce une vision de la peinture sans aucune contrainte idéologique ou esthétique. Tous les styles sont acceptés, du moment que l’œuvre est réalisée dans l’exercice d’une liberté personnelle entière. (MFB)